TOUT À COMMENCÉ PAR

Une passion sans fin pour la musique, pour les voix,
pour la découverte, pour les gens, pour la vie.

Alexandre Henry, né le 27 janvier 1979, est natif de Bonaventure en Gaspésie. Suzanne Poirier et Martin Henry, ses parents aussi natifs de Bonaventure, ont également mis au monde 2 autres garçons, Olivier et Félix, formant ainsi une famille dont il est l’ainé. Suzanne, maintenant à la retraite, a fait sa carrière au ministère des Ressources Naturelles et de la Faune en tant que technicienne administrative et Martin lui, était fondateur et co-propriétaire de la Ferme des Deux-Rangs avec son beau-frère, élevant du bétail et cultivant la pomme de terre et les céréales. Alexandre et ses frères ont donc grandit dans les grands champs de campagne.

À l’adolescence, il découvre sa passion pour la musique et commence à jouer de la guitare. Pink Floyd, Garth Brooks, Metallica, Cat Stevens, Pearl Jam, Alan Jackson ont été, entre autres, d’une grande influence pour lui. Ses premières expériences de scène se sont fait au bistro-bar le Fou du Village à Bonaventure, en tant que chansonnier, où il jouait avec des amis d’enfance dont Vincent Poirier, Félix Martin et Patrick Martin.

C’est en 1996 qu’il quitte le nid familial et sa belle Gaspésie afin de poursuivre ses études au CEGEP Lévis-Lauzon à Lévis, où il entreprend un cours en Génie Électrique. Sa Gaspésie lui manque, il a de la difficulté à s’adapter, mais il résiste et obtient son diplôme. Il est embauché dans ce domaine dès sa sortie de l’école, par une compagnie ayant un bureau dans la ville de Québec.

En octobre 2002, Thomas Henry, son fils, voit le jour dans la capitale du Québec et devient la plus belle chose que la vie a pu lui donner à ce jour.

En 2009, il s’inscrit au concours musical « Star Garantie » présenté par la radio CFOM de Québec et hors de toute attente, semaine après semaine il est retenu dans la course, et ce jusqu’à la grande finale, qui sera remportée par Monya Mathieu.

En 2010, déchiré entre son fils habitant avec sa mère et son désir de retourner dans sa ville natale, il commence à défricher le territoire de la Gaspésie à temps partiel pour son employeur, lui permettant ainsi de bénéficier des 2 choses tant importantes pour lui.

C’est cette même année qu’Alexandre fît la rencontre de Carolanne, autour d’un feu de camp. Ayant dans l’idée d’un jour monter sur scène ensemble, cela devint bien réel la même année au bistro-bar le Fou du Village à Bonaventure, dans le cadre des festivités du Jour de l’an. Depuis ce temps ils ont continué leur parcours musical ensemble, s’alliant dans une aventure bien loin de finir !

Carolanne Poirier, née le 10 avril 1994, est également native de Bonaventure en Gaspésie. Céline Delarosbil, native de Paspébiac et Alain Poirier natif de Bonaventure, ont aussi mis au monde Émy, sa sœur cadette. Céline est enseignante à l’école élémentaire, Alain lui est bûcheron de métier. Carolanne fût élevée dans le respect, l’amour et la générosité, ainsi que dans un esprit très familial. Elle commença le bénévolat très jeune, ayant un sens de l’entraide très développé.

Tout au long de son enfance, Carolanne a été une grande sportive pratiquant principalement le soccer et le hockey. Joueuse étoile en soccer, elle s’est notamment beaucoup impliquée auprès des jeunes enfants dans ce sport. En 2008 et 2009, elle fût sélectionnée pour représenter l’Est-du-Québec dans une équipe qui allait se présenter aux Jeux du Québec. La dernière année, son équipe remporta la médaille d’or et elle aura très bien contribué à ce succès puisqu’elle fît les 2 buts qui les mena en période de prolongation, remportant la finale avec une marque de 3-2.

C’est vers le milieu de son secondaire que Carolanne découvre sa réelle passion pour la guitare et le chant. Ayant un intérêt pour la musique dès l’enfance, elle a beaucoup été influencée par son grand-père multi-instrumentiste, qui animait toutes les soirées familiales avec son oncle, enchaînant les chansons de Georges Hamel, Cayouche, Julie et Paul Daraiche, Albert Babin, Gilles Descoteaux et de plusieurs autres grandes icônes du country/western québécois… Loin de se douter d’où ça pourrait la mener, elle jouait surtout autour des feux de camps, dans les soirées entre amis et les réunions familiales, à l’exception de quelques contrats ici et là.

C’est en 2010 que Carolanne fait la rencontre d’Alexandre, autour d’un feu de camp. Ayant dans l’idée d’un jour monter sur scène ensemble, cela devint bien réel la même année au bistro-bar le Fou du village à Bonaventure, dans le cadre des festivités du Jour de l’an. Depuis ce temps ils ont continué leur parcours musical ensemble, s’alliant dans une aventure bien loin de finir !

En 2011, après ses études secondaires, incapable de se séparer de la Gaspésie, Carolanne entreprend un Diplôme d’Études Professionnels (DEP) en Secrétariat au CFP La Relance de Paspébiac. Peu après l’avoir débuté, elle est au prise d’un abcès à la gorge et hospitalisée d’urgence. Après la réussite d’une première intervention opératoire, elle récidive 5 fois en 1 an et demi, chaque fois nécessitant une intervention opératoire. Prenant beaucoup de retard dans ses études, elle n’abandonnera jamais et obtiendra finalement sa réussite.

Vers la fin de son cours en secrétariat, Carolanne décroche un poste de remplacement au sein d’un ministère et s’est beaucoup démarquée lors de ce contrat, qui s’est ensuite prolongé grâce à sa débrouillardise, son professionnalisme et son dynamisme.